Françoise Bréant


Françoise BREANT

Mail : f.breant@wanadoo.fr

Mail pro : francoise.breant@u-paris10.fr

 

Professeure des Universités en Sciences de l’éducation

Université Paris Nanterre – depuis septembre 2014

  • Membre du CNU section 70 – Sciences de l’éducation

:- :- :- :

Université Rennes 2 : MCF de 2008 à 2014, HDR depuis avril 2013

Université Montpellier 3 : MCF de 2002 à 2008

 

I – DIPLOMES – FORMATION

 

2013 – 8 avril – Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de l’éducation – Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis.

Le sujet en formation : écriture réflexive et approche clinique. Jury : P. Remoussenard (Présidente), L. Gavarini (référente), C. Blanchard-Laville (rapporteur), G. Monceau (rapporteur, L. De Lajonquière, M. Souto.

1997 – Doctorat en psychopathologie clinique – Montpellier III – Le passage à l’écriture. Transfert et sublimation dans la relation éducative. Jury : J. Birouste (Directeur), C. Bruère Dawson, M. Cifali, F. Imbert.

1988 – DEA en psychopathologie clinique – Montpellier III

1976 – DESS en psychopathologie clinique – Montpellier III

1974 – Maîtrise en psychologie – Montpellier III

1973 – Licence en psychologie – Rennes 2

1973 – CAPASE – Certificat d’Aptitude à l’Animation Socio-Educative (équivalent DEFA) – Rennes

1971 – DUT Carrières Sociales (Animation Socio-Culturelle) – Rennes

1967 – BAC G.

  • Deux axes de formation complémentaire :

– une formation d’acteur avec différents acteurs et metteurs en scène (de 1980 à 1986).

– une formation psychanalytique freudienne (une cure de 1973 à 1978, puis de 1985 à 1992). Participation régulière à des séminaires de l’Ecole de la Cause Freudienne (de 1986 à 1994).


II – EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

 

Depuis septembre 2014 – Professeure des Universités – Université Paris Nanterre.

Membre du CREF – EA 1589.

Enseignements en Licence, Master FIAP (Formation, Intervention, Analyse de Pratique), Master MEEF.

Formation initiale, formation continue.

CM, TD, groupes d’analyse de pratique et de supervision, ateliers d’écriture, séminaires de recherche (Démarche clinique, Psychanalyse, éducation et formation).

Co-responsabilité Master 2 FIAP.

Depuis juin 2015 – Animation d’un atelier d’écriture pour les doctorants.

 

2008 – 2014 – Maître de Conférences en Sciences de l’Education – Université Rennes 2.

HDR depuis Avril 2013. Membre du CREAD – EA 3875.

Enseignements en Licences, Masters, Doctorat. Formation initiale, formation continue. CM, TD. Ateliers d’écriture, groupes d’analyse de pratique. Responsabilité Licence Professionnelle USETIC.

 

2002 – 2008 – Maître de Conférences en Sciences de l’Education – Université Paul Valéry – Montpellier III. Membre du LIRDEF – EA 3749.

Essentiellement en formation continue – Création et responsabilité pédagogique de plusieurs Diplômes d’Université en formation de formateurs et du DU d’animateur d’ateliers d’écriture.

Des enseignements dans les DU et en Licence des sciences de l’éducation et Masters, dont le Master Professionnel en formation et éducation et le Master à distance, Ingénierie de la formation, en partenariat avec les sciences de l’éducation de Rouen et le CNED.

 

1990 – 2002 – Ingénieur d’études (titulaire à partir de 1993) chargée de formation et du suivi psychopédagogique individualisé en formation de formateur – Montpellier III. Enseignement, coordination pédagogique et administrative de plusieurs DU.

1986 – 1990 – Formatrice contractuelle en formation continue de formateur – Montpellier III.

Enseignement, accueil et suivi psychopédagogique, aide à l’écriture, gestion d’un centre de ressources.

1986 – 2002 – Interventions ponctuelles (analyse de pratiques, ateliers d’écriture, direction de mémoire) – en doctorat Info-Com et dans d’autres institutions (dont IRTS, Foyer de l’enfance).

1980 – 1986 – Educatrice spécialisée auprès d’enfants et d’adolescents manifestant des troubles du caractère et du comportement – Nîmes. (Dont ateliers de création artistique).

1975 – 1979 – Animatrice en psychiatrie adulte – Montpellier et Nîmes. (Ateliers de création)

1972 – 1973 – Animatrice en foyer socio-éducatif dans un lycée – St Mâlo.

 

III – RECHERCHE

 

Responsable de l’équipe clinique au sein du CREF « Savoir, rapport au savoir et processus de transmission » (depuis septembre 2014)

Thèmes de recherche

Approche clinique, psychanalyse et éducation, écriture et formation, analyse de la pratique, processus de création, formation à la recherche, formation professionnelle, pédagogie universitaire

 

Publications récentes

Bréant, F. (2016). Des ateliers d’écriture avec les doctorants : « Un imaginaire social transitionnel » pour dépasser le clivage entre écriture scientifique et écriture littéraire ». In M. D’Amato (Dir). Ragioni e sentimenti (pp. 279-287). Roma TrE-Press. (OS)

Bréant, F. (2016). Production coopérative de savoirs et désir d’apprendre. Quelle posture pour l’enseignant ? Symposium Pédagogies coopératives universitaires : transformer les rapports de production des savoirs ? (co-responsable avec Nicolas Go et Rozenn Rouillard – CREAD Rennes). AREF 2016 A quelles questions cherchons-nous des réponses ? Mons 5-7 juillet 2016. (ACTI)

Bréant, F. (2015). L’écriture comme modalité d’accompagnement clinique. D’une expérience formative de futurs enseignants dans un cours en grand groupe. Colloque Condition(s) enseignante(s), conditions pour enseigner. Réalités, enjeux, défis. Symposium Face aux nouvelles conditions de l’éducation : la dimension clinique dans les dispositifs d’accompagnement des enseignants (Ottavi, Dubois). Lyon 2, 8-10 janvier 2015. (ACTI)

Bréant, F. (2014). Ecrire en atelier. Pour une clinique poétique de la reconnaissance. Paris : L’Harmattan. (OS)

Bréant, F. (2013). De l’écriture réflexive en formation. Entre psychanalyse et littérature. Cliopsy, 10, 81-95. (ACL)

Bréant, F. (2013). Initiation clinique à la recherche comme processus de création de soi. Cahiers de psychologie clinique, De Boeck, n° 41, 105-122. DOI : 10.3917/cpc.041.0105 http://www.cairn.info/revue-cahiers-de-psychologie-clinique-2013-2-page-105.htm (ACLN)

Bréant, F. (2012). Légitimité symbolique et/ou mythe fondateur. Pour une posture clinique et critique à l’université. In M. Cifali & T. Périlleux (Eds). Les métiers de la relation malmenés. Répliques cliniques (pp. 101-132). Paris : L’Harmattan. (OS)

Bréant, F. (2012). Quand la clinique rencontre le clair obscur d’internet. De l’usage par des adolescents d’un forum manga comme source de créativité et d’émancipation. Communication au colloque du CREAD Formes d’éducation et processus d’émancipation. Rennes, 22-23-24 Mai 2012. Actes en ligne sur le site du CREAD. http://cread.bretagne.iufm.fr (symposium coordonné par B. Fontar). (ACTI)

Bréant F. (2011). Ecrire, trouver-créer, penser. Un moment de respiration trans-formatrice. Les cahiers du CERFEE n° 30, 93-116. « L’écriture en sciences de l’éducation : information, formation, transformation », coordonné par M. Boeglin et A. Jean. Montpellier : PUM. (ACL)

Bréant, F. (2011). Des ruptures nécessaires pour enseigner à l’université : comment construire une posture créative et clinique ? Cliopsy, 5, 79-98. (ACL)

Bréant F. (2010). L’invisible de la recherche. Des directeurs de mémoire en analyse de pratique. Quel rapport au savoir ? Communication au Congrès international AREF. Université de Genève, 13-16 septembre 2010. Actes en ligne sur le site AREF 2010. https://plone2.unige.ch/aref2010 (ACTI)

 

Résumés de publications récentes (2015 – 2013)

Bréant, F. (2014). Ecrire en atelier. Pour une clinique poétique de la reconnaissance. Paris : L’Harmattan. (OS)

Résumé : Radicalement critique des conceptions technicistes et directement utilitaires de l’écriture, cet ouvrage propose une réflexion sur les rapports entre la subjectivité dans l’écriture, les processus d’apprentissage, les processus de création et la construction de savoirs. L’auteur cherche à approfondir la manière dont se croisent les enjeux psychiques et poétiques au sein même d’un atelier d’écriture, conçu comme un imaginaire social transitionnel, quelque soit finalement l’écriture visée : littéraire, formatrice, thérapeutique ou scientifique.

Cet ouvrage s’adresse à toute personne impliquée dans une pratique d’ateliers d’écriture, participant, animateur et plus largement à toute personne sensible aux mystères de l’écriture, y compris les chercheurs.

 

Bréant, F. (2013). De l’écriture réflexive en formation. Entre psychanalyse et littérature. Cliopsy, 10, 81-95. (ACL)

Résumé : La présente réflexion s’appuie sur une pratique d’accompagnement à l’écriture en formation à l’université (depuis 1988), ainsi que sur des travaux de recherche et des publications en sciences de l’éducation (1997-2012). Dans la continuité de ces travaux, à travers l’analyse d’une expérience récente en formation des directeurs de mémoire à l’Institut de Formation des Cadres de Santé, la question de l’écriture réflexive est abordée selon une approche clinique éclairée à la fois par la psychanalyse et la littérature. A partir du travail associatif sur les mots, les directeurs de mémoire sont invités à dépasser le clivage entre écriture scientifique et écriture littéraire. Ainsi, de l’analyse de pratique à la saveur du texte, ils s’autorisent au plaisir de penser leur pratique, tout en co-construisant une posture clinique d’accompagnement.

 

Bréant, F. (2013). Initiation clinique à la recherche comme processus de création de soi. Cahiers de psychologie clinique, De Boeck, n° 41, 105-122. DOI : 10.3917/cpc.041.0105. (ACLN) http://www.cairn.info/revue-cahiers-de-psychologie-clinique-2013-2-page-105.htm

Résumé : Cet article vise à explorer, sous l’angle du travail du négatif, les processus psychiques à l’œuvre au sein de la démarche de recherche, considérée comme un processus de création (à la fois d’objets écrits et de soi-même). Dans cette perspective clinique, on découvrira que l’enjeu majeur pour le chercheur consiste à sublimer tout autant la pulsion de mort que la pulsion de vie. Les conséquences en matière d’initiation à la recherche porteront essentiellement sur la manière d’incarner le travail du négatif et de représenter la mère suffisamment bonne, pensante et imaginative quant à la forme de nouveaux repères à construire.

 

Bréant, F. (2013). Le sujet en formation : écriture réflexive et approche clinique. Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de l’éducation. Université Paris 8 – Vincennes – St Denis.

Résumé : Cette Note de synthèse pour l’HDR s’appuie sur des publications et travaux de recherche (1997-2012) dont l’objet central, Le sujet dans son rapport à l’écriture au sein de dispositifs de formation professionnelle et de recherche, s’est construit dans la continuité de la thèse (1997), à travers une démarche clinique d’orientation psychanalytique.

L’étude des processus psychiques à l’œuvre dans l’écriture et des conditions d’émergence d’une écriture réflexive habitée par le sujet constitue le fil rouge des travaux présentés. Et, selon la logique de la démarche clinique, l’analyse porte à la fois sur les processus de formation et sur la posture de l’enseignant chercheur. Dans cette perspective, le fil rouge se construit sous la forme d’un récit réflexif qui prend sa source dans un questionnement sur la pratique d’accompagnement à l’écriture, mais aussi dans le souci constant de mener un travail d’objectivation et de transmission.

Ainsi, cette Note de synthèse vise à montrer que le désir de chercher et le plaisir de penser sont étroitement imbriqués et ne cessent de s’élaborer, notamment à travers l’intersubjectivité, la construction coopérative de savoirs et à travers la tension permanente entre continuité et rupture, entre liaison et déliaison. Pourrait-t-on dire que la démarche de recherche consiste à sublimer tant les pulsions de vie que les pulsions de mort ?

De l’imagination sensorielle à la réflexivité instituante, la conceptualisation d’un imaginaire social transitionnel s’avère capitale. Elle nous éclaire en effet sur la manière dont la démarche de recherche, en tant que chemin singulier d’émancipation, relève d’une inscription fondamentalement collective et sociale. Mais cette conception nous permet aussi d’analyser et de comprendre l’articulation profonde et complexe qui existe entre d’une part les processus psychiques à l’œuvre dans l’écriture réflexive, et d’autre part les modalités d’accompagnement, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit de formation à la recherche.

 

Bréant F. (2013). De l’analyse de pratique à la saveur du texte, quelle transmission ? Conférence au Colloque international CLIOPSY, De la psychanalyse en sciences de l’éducation – Ruptures et continuités dans la transmission. Université Paris 8, 5-6 avril 2013. (INV)

Contenu proche de l’article dans la revue Cliosy n°10